Jeux en ligne : lutter contre les addictions

Jeux en ligne

Bien que les jeux en ligne soient une forme de divertissement pour les joueurs, ils pourraient avoir des effets très néfastes sur l’homme. Et en sortir, en cas d’addiction, peut prendre des années même aux plus rigoureux psychologiquement.

Une addiction aux jeux en ligne peut en effet avoir des conséquences très lourdes et insupportables : surendettement, isolement social, perte de contrôle, appauvrissement, etc. Pour lutter contre ces risques, l’autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) propose de nouvelles alternatives au gouvernement. Ces alternatives sont ainsi orientées sur 4 axes principaux. Suivez-nous pour en savoir davantage sur les détails de ces axes.

Amélioration des dispositifs d’information et de sensibilisation des joueurs et du grand public

Comme toutes autres problématiques de santé publique, la lutte contre les addictions aux jeux en ligne nécessite une meilleure information, prévention et sensibilisation de la population. C’est pour cela que le premier axe se concentre essentiellement sur cet aspect.

Ainsi, pour observer de bons résultats, il est important de communiquer des messages de mise en garde particuliers. Les publicités en faveur de ces types de divertissement doivent acquiescer certaines limites. Les opérateurs, étant le premier point contact des joueurs, doivent également prendre les mesures nécessaires en encadrant quelque peu les pratiques.

Renforcement et adaptation des mécanismes de régulation

Les obligations des opérateurs en matière de lutte contre le jeu excessif doivent s’accompagner d’une instauration de mécanismes. Le respect sera ainsi mieux contrôlé et les violations sanctionnées. Des procédures d’interdiction de jeux et d’auto-exclusion ont également été mises en place pour apporter des solutions aux joueurs en détresse.

Les joueurs sont aussi amenés à évaluer eux-mêmes leurs limites de jeu. Ainsi, des mécanismes d’automodération peuvent être d’une grande utilité. Pour une meilleure productivité dans la lutte contre les addictions aux jeux en ligne, il est également très important de rendre à la procédure de sanctions sa pleine efficacité.

Un meilleur repérage et traitement des joueurs problématiques

Le but est de repérer les joueurs problématiques et pathologiques. Les opérateurs installent alors préalablement un ensemble de critères de repérage afin de détecter les joueurs présentant des comportements de jeu potentiellement problématiques. Une fois les symptômes repérés, l’opérateur doit compléter le dispositif par un suivi et un accompagnement aux joueurs.

Dans ce dispositif, la loi exige la mise en place d’une ligne téléphonique d’écoute à disposition des joueurs et de son entourage. Au vu du succès de l’installation de ce numéro d’appel, un site web a également été créé. Cette assistance en plus des autres mesures a pu aider des joueurs à surmonter leur addiction.

Une mesure de l’évolution de la pathologie en France et de l’efficacité des dispositifs de prévention

À l’ère du XXIe siècle, la prévention du jeu excessif ou pathologique en ligne est d’objectif prioritaire. Ainsi, des études permettant de mesurer l’évolution du nombre de joueurs pathologiques peuvent être envisagées.

Cela pourrait être réalisé sur une base périodique afin de compléter le suivi et l’évolution de la lutte. L’étude sera plus concluante en distinguant les différents canaux de distribution et les conditions de régulation.